banniere 2020 6

 13a 20151107Avant que la seconde série de délayages débute, nos -13M ont rendez-vous avec Bougival pour leur 1/16ème de Coupe des Yvelines.

Ce seront les bougivalais qui ouvriront les premiers leur compteur dès la première attaque, Quentin débloquant celui des Verts une minute plus tard.

Pendant cinq minutes, les deux équipes n'arrivent pas à se départager bien aidés par un arrêt de jeu faute d'un coach adverse une nouvelle fois plus occupé à fustiger nos arbitres qu'à s'occuper de ses joueurs, puis nos verts vont ensuite prendre la mesure de leurs adversaires jusquà la première pause et aller se reposer avec quatre buts d'avance(7-3)

Les débats vont être plus équilibrés dans la seconde période à cinq contre cinq, nos verts ont du mal à trouver des solutions devant la défense adverse bien en place mais le problème est le même pour nos adversaires qui n'y arrivent pas dans le dernier geste. L'avance est de cinq buts pour nos verts à la second pause(13-8).

Les visiteurs ne vont pas lâcher le morceau pour autant et vont tranquillement refaire leur retard pour revenir à deux longueurs à six minutes de la fin du temps réglementaire(15-13). C'est le moment que vont choisir les locaux pour infliger un 3-0 leur permettant de voir les quatre dernières minutes plus sereinement(18-13).

Mais nos verts ne marqueront plus un seul but jusqu'à la fin de la rencontre et vont aussi se voir infliger un 3-0 et se faire une bonne frayeur à une minute de la fin(18-16). Mais le tableau d'affichage restera le même et nos verts accèdent aux huitièmes.

Mais il faut rendre hommage à la très bonne équipe de Bougival qui aurait très bien pu nous surprendre. Nous aurons peut-être l'occasion de les retrouver lors du championnat car ils évoluent dans l'autre poule haut-niveau du département.

Un grand merci à Martial pour la table, ainsi qu'à nos deux arbitres, Marc et Lucien.

Et pour finir, je rappelle à tout le monde que nous n'avons pas la prétention d'avoir des arbitres infaillibles, que ce ne sont pas des machines et qu'ils ont le droit à l'erreur, et nos deux hommes en noir du jour n'en pas fait tant que cela des erreurs!

Pascal