bannier 01

Ce samedi, nous nous déplacions à Montbauron pour le tant attendu derby. Si nous devons nous passer d'Anis et Romain ce weekend, nous pouvons tout de même compter sur le nouvel arrivé, Robin, ainsi que sur notre Tony préféré.

Lequel se dévouera même pour s'occuper du coaching. Le coup d'envoi est donné devant une foule à la hauteur de l'évènement.

 

 

Chaque équipe manque sa première tentative et nous ouvrons la marque. Ce sera malheureusement la seule fois du match où nous mènerons au tableau d'affichage. Curieusement, au quart d'heure de jeu, nous sommes encore dans le coup (7-5, 15'20").

En effet, malgré nos nombreuses pertes de balles (tant par nos hasardeuses montées de balle que par nos tirs forcés), ou encore nos replis laborieux, les arrêts effectués par notre gardien laissent planer l'illusion d'assister à une rencontre équilibrée. Preuve en est, il nous faudra 10min pour trouver de nouveau le chemin des filets.

 

Pendant ce temps les Versaillais, eux, continuent de jouer, et marquent 4 buts (11-6, 25'53"). Dans les dernières minutes de la première période, un sursaut d'orgueil vas nous permettre de marquer 3 buts supplémentaires, cependant dans le même temps, nous en allouons tout autant. Score à la pause: 14-9 pour les locaux.

 

Ce n'est pas la joie dans le vestiaire. Chacun se remémore ses grossières erreurs, et nous prenons conscience que l'écart aurait pu, ou même dû, être bien plus large. Tony nous remobilise et nous retournons sur le parquet avec l'idée de réaliser une meilleure mi-temps. Vous l'aurez deviné, ce ne fût pas le cas, mais alors pas du tout:

 

Très vite notre incapacité à marquer se fait ressentir. Nous arrivons difficilement à lancer nos mouvements, et quand l'opportunité de tirer s'offre alors à nous, nous nous contentons de faire briller le gardien adverse par des tirs quelques peu nonchalants.

Le physique et la motivation nous quitte peu à peu et les Versaillais n'ont plus qu'à dérouler. Dans les cages, notre pauvre Nico subit une pluie de tir mais trouve encore le courage de réaliser quelques BACHES autoritaires.

Il nous faudra attendre d'être en infériorité numérique pour marquer de nouveau, et ce à deux reprises (21-12, 41'07"). Comme si cela ne suffisait pas, les sanctions finissent par tomber, mais pas de la façon souhaitée, prolongeant le calvaire.

 

Je ne sais par quel miracle, nous marquerons encore 3 buts avant le coup de sifflet final, mais ce en encaissant une dizaine. Score final: 32-15 une fessée déculottée qui curieusement fait mal au crâne. Il sera plus facile de citer ce qui a fonctionné plutôt que d'énumérer tout ce qui nous a fait défaut. Bravo à Axel qui est le seul à avoir transformé l'ensemble de ses occasions de but. Bravo surtout aux gardiens qui auront gardé avec fierté leur cage dans un contexte difficile.

Et pour finir merci et félicitation à Tony pour avoir su garder son calme face à notre performance de piètre qualité et les faits de jeux litigieux. Les aléas du calendrier nous octroient 15 jours pour travailler tous les secteurs de jeux et retrouver un niveau convenable sur les plans physiques, tactiques et techniques. Correction des devoirs samedi 7 octobre à la Nouvelle France, où nous recevrons à 19h Maisons-Laffitte.

On compte sur vous pour nous faire alors savoir par vos encouragements si notre réaction aura été à la hauteur.

 

Benjamin S.

levestiaire ban