bannier 01

En ce samedi après-midi, il est temps pour l'équipe 3 d'attaquer la phase retour. Pour ce faire, nous recevons Sartrouville.

A l'aller, nous nous étions inclinés de 5 unités, atteints d'un manque de rythme en ce début de saison. Nous avons donc pour objectif de leur rendre la pareil.

 

Pour ce faire, nous comptons à nouveau dans nos rangs Guillaume S. et Joris ainsi que Greg pour diriger le tout.

Cependant, une fois n'est pas coutume, il nous sera difficile de rentrer dans le match. Nous sommes sanctionnés en défense, et ne parvenons à rien offensivement. Suite au temps mort posé par les soins de notre coach, nous débloquons notre compteur à l'aile de la patte gauche de Joris (2-4, 7'29").

 

Toutefois les actions s'enchaînent et se ressemblent: nous trouvons la solution devant le but, ou perdons la balle, et une fois en défense, nous sommes sanctionnés d'abord par des buts adverses, puis par un 2min. L'écart se creuse alors (4-9, 17'13") en notre défaveur.

La fin de la 1ère période se poursuivra avec un 4-4 permettant à Sartrouville de conserver cette avance de 5 unités à la pause (8-13, 30').

 

Une fois au vestiaire, Greg va alors nous souffler dans les bronches comme il aime si bien le faire, espérant une réaction d'orgueil de notre part.

De retour sur le parquet, c'est Guillaume S. qui va prendre ses responsabilités, tirer et convertir les penalties (ce qui n'avait pas été le cas en début de match) ainsi que remobiliser les troupes en défense.

Gaël suivant la voie de son ainé retrouve alors la réussite au tir que le caractérisait à l'automne. A eux 2, bien servis par leurs camarades, ils marqueront 7 buts, nous ramenant à 3 longueurs de nos adversaires (15-18, 42'20"). C'est presqu' autant qu'au long de toute la première période.

 

Nos adversaires le ressentent également, et commettent alors des fautes défensives. Ils seront sanctionnés à 5 reprises (au total), nous offrant l'opportunité de recoller au score. Et ce sera chose faite de la main de Sébastien, après une course folle dont il a le secret (22-22, 53').

 

Reste alors 7 minutes durant lesquelles il ne faudra pas faiblir et poursuivre sur notre lancée. Et pour ce faire, le public de Nouvelle France va nous aider. Enthousiasmé par le scénario, il nous pousse, et nous maintiendra concentré jusqu'au bout.

Ce sont alors les remplaçants du débuts de rencontre qui s'illustrent: Seb, Romain, et Alexandre trouvent eux aussi le chemin des filets. Dans ses cages, Tony n'est pas en reste non plus et sort les parades au meilleur des moments.

Ainsi, nous prenons l'avantage et le garderons jusqu'au coup de sifflet final (28-24 score final). Cette équipe possède vraiment 2 visages: ce côté timoré d'une part, qui nous pétrifie à chaque début de rencontre, nous imposant alors l'éternel scénario de nous, courant au score pour rattraper nos erreurs.

Et ce côté fabuleux de l'autre, qui nous unis lorsque justement nous nous soutenons envers et contre tout pour renverser la vapeur. Celui-ci où les cadres prennent leurs responsabilités, mais où chacun sait que lorsque ce sera son tour, il n'hésitera pas à tout donner lui aussi.

 

Ainsi, même en cas de défaillance des uns, nous pouvons compter sur l'autre pour nous remplacer de la meilleure des manière. Dans cette cohésion formidable, chacun comprend lorsqu'il sort que c'est dans l'intérêt de tous, et inversement, celui qui rentre sait qu'il va devoir faire le Job pour justifier le changement.

Ainsi, samedi, on a pu voir chacun encourager les autres, que ce soit sur le terrain, ou lors d'un passage sur le banc. Tous bienveillants envers l'autre dans l'intérêt du groupe. C'est ce côté qui nous fait vibrer, et que l'on souhaite voir jusqu'à la fin de cette saison.

D'ailleurs, dimanche prochain il nous sera donné l'occasion de le prouver à nouveau lors d'un déplacement piégeux à Conflans.

 

Benjamin

 

 

Feuille de match: http://www.ff-handball.org/fdm/L/A/A/R/LAARHCZ.pdf?st=TgvmI9w6eKwP1q5CEhgGRg&e=1488245913

levestiaire ban