bannier 01

Pour cette 8ème journée de championnat, nous nous déplaçons à Rambouillet. Une fois n'est pas coutume, il nous aura fallu du temps pour démarrer.

 

En effet nous ne trouvons qu'une seule fois le chemin des filets au cours des 10 premières minutes (5-1 à 10'29"). Nous allons revenir petit à petit, chacun y allant de son but, jusqu'à égaliser avant la pause (10-10 à 28'35").

 

 

À la mi-temps, le score est de 11-10 à l'avantage de Rambouillet. Et rebelote en début de seconde période. Mécontents de l'arbitrage, quelques-uns d'entre nous sortent de leur match, rendant notre performance désastreuse.

Cependant le mal est fait et nous comptons désormais 5 buts de retard (16-11 à 36'58"). Didier opère donc aux changements nécessaires et nous repartons de l'avant. Une série de quatre 2min distribués de part et d'autre nous permet de marquer un 3-0 (16-14 à 43'23").

Désormais revenus à 2 unités, nous tentons coûte que coûte de revenir au score, mais en vain. L'écart reste inchangé 5min plus tard (20-18 à 51'45").

 

Didier prends alors le pari de changer de gardien. Anthony rentre alors et nous donnons tout pour le préserver des tirs adverses. Notre défense tient bon et, même en infériorité numérique encore à deux reprises, nous leurs interdisons l'accès au but. À la 56', Mathieu, notre vétéran nous montre la voix en égalisant d'un tir tout en puissance!

À 30sec du terme nous nous procurons l'ultime balle de match. Au vue de la rencontre, il semble évident que le dernier système mis en place sera destiné à notre artilleur en chef, Mathieu. Cependant nos adversaires l'ont vu aussi et, le sachant inarrêtable une fois lancé, sauront gêner le passeur, nous interdisant ainsi la victoire.

 

La rencontre finit donc sur un score de parité: 21 / 21 encore une fois, nous subissons les frais de nos passages à vide. Il va nous falloir nous libérer de ce handicap qui nous complique énormément la tâche.

Cependant félicitons-nous de nous être battu jusqu'au bout. Nourrissons-nous de cet état d'esprit qui nous a permis de cadenasser la défense mais qui malheureusement ne se manifeste jamais tout au long d'une rencontre.

 

Félicitons Anthony, qui n'aura encaissé qu'un seul but lors des 8 dernières minutes de la rencontre. Il nous a gratifié de belles et importantes parades.

 

Maintenant place à la coupe, dimanche prochain 16h, à la Nouvelle France, où nous pourrions décrocher notre qualif pour le tour suivant; à condition bien entendu de gagner face à Buc, et à la faveur d'un goal-average supérieur à celui d'Élancourt/Maurepas.

 

Benjamin S.

 

levestiaire ban